Prochaine Multi-rando de Samadet le lundi de Pâques 22 avril 2019.
Réservez la date!

dimanche 25 octobre 2009

Quatuor à Samadet

Il y a des jours sans... Une randonnée en montagne annulée au dernier moment, un temps maussade, etc.: nous nous sommes retrouvés quatre marcheurs. Paulette a improvisé un circuit quasiment plat vers la lande, essayant d'éviter les palombières en effervescence en cette saison. Il nous a quand même fallu traverser un champ pour en éviter une, mais le maïs est récolté, la végétation broyée, c'est donc aisé. Ce paysage dégagé nous a permis d'apercevoir des chevreuils...
Une petite rando agréable et vivifiante.

dimanche 18 octobre 2009

Vendanges de l'Amour en Tursan




La coopérative "Les vignerons du Tursan" a cette année été chargée par la Communauté de communes du Tursan d'organiser la randonnée "Sur le chemin des vignes en Tursan" dans le cadre du Salon du livre. Comme parmi les organisateurs il y a des amateurs de randonnée, qui à pied, qui à moto, ils ont préparé un beau circuit. Comme les vignerons savent mettre en valeur leur vigne et leur vin, nous avons été bien reçus.
Accueil à la Maison des vignerons avec café et gâteaux. Gilles présente la matinée à une trentaine de marcheurs et quelques vététistes et entraine le départ un peu avant l'heure prévue..

C'est une belle journée ensoleillée d'automne. On se réchauffe vite en montant la côte qui mène "au Père" où les VTTistes nous dépassent. Descente dans un bois où un sentier a été tracé pour l'occasion. Il nous reste toutefois quelques obstacles à franchir avec amusement: troncs d'arbres, fossés, talus... Le peloton s'est étiré, disloqué! Au creux de ce vallon nous découvrons le lac du Guirat, une retenue collinaire d'irrigation, presque vide en cette fin d'été particulièrement sec. Par terre, de nombreux coquillages vides, comme de très grosses moules...


On remonte à travers près et champs, jusqu'à découvrir tout un versant de coteau exposé plein sud, couvert de vigne. Et là, pas loin, une très attirante tablée bien garnie...


Déjà le réconfort? Mais non! dit Gilles... Il faudra faire tout un détour pour la mériter. Certaines parcelles de ce coteau sont vendangées, mais il en reste plusieurs avec de beaux raisins, dorés ou pourpres selon les cépages. Le début d'automne a lui aussi été très beau. Le feuillage aurait été particulièrement splendide ce jour, s'il n'y avait pas eu une gelée quelques jours plus tôt, grillant les feuilles du haut. Vu de près, les raisins dorés sont encore sur fond de feuilles vertes.



Du haut du coteau, les vignes s'étalent devant nous, en arrière-plan les coteaux du Tursan, à l'horizon la chaîne des Pyrénées embrumée. Il nous faut encore faire quelques détours entre les différentes vignes du "Brac" et de "Ramoun", traverser un roncier (ouvert), avant d'arriver à la tablée convoitée.


Tursan rouge et rillettes d'oie, Bourret, fruits secs et gâteaux... Mais aussi ciseaux et seaux pour les nostalgiques de la vendange manuelle! Il semble que de nombreuses femmes aiment soupeser les grappes... avant de les couper et y goûter! Elles ont rempli leurs baquets et vidé dans des comportes anciennes.

Le circuit reprend dans les coteaux de Castelnau, puis de Pécorade. Nous passons près le l'église isolée parmi les vignes, près d'un derrick pétrolier, puis regagnons Geaune. Sous les arcades des libraires exposent. Des lecteurs furètent de stand en stand, embarrassés par tant de choix. Le thème cette année est l'Amour, mais la production régionaliste domine tout de même...


Le centre de la place est occupé par une cuisine sous chapiteau et de longues tables destinées aux agapes: le pot-au feu a chaque année un grand succès. Dans une rue adjacente exposent les différents producteurs de Tursan et autres spécialités. Un attroupement se fait au coin de la place: la vendange des randonneurs (un peu aidés) est là. Les vinerons la font passer dans un petit fouloir, puis dans un mini pressoir... Le jus coule! Des gobelets permettent de déguster le nectar!


Toutes nos photos (une centaine) en diaporama plein écran: suivez ce lien et ensuite cliquez sur "Diaporama"!


Et en prime un petit film, en musique:

Voici le grand circuit tel que prévu. Il a été légèrement modifié dans les vignes...

jeudi 15 octobre 2009

Marche, convivialite, gastronomie !

Correspondance de Francine:
Voilà un jeudi exceptionnel comme il en faudrait de temps en temps. Nous étions assez nombreux (ses) et avons pris la direction de Serres-Gaston. Le mot d'ordre de René : regardez les talus et non la route... et Nadou "œil de lynx" voit un petit trésor. Un beau chapeau rond bien brun. Ni une, ni deux, elle saute le fossé et youpi... un cèpe. Là j'ai compris pourquoi René avait insisté pour je prenne le bâton, mais je n'ai pris que le numérique. Le reste du groupe a contourné un chemin et ils sont rentrés dans ce petit bois, je ne peux pas appeler ça un bois car il y avait en tout et pour tout 4/5 chênes, mais rempli de cèpes.

Tout le monde est revenu sur la route avec ce petit délice, pour les yeux tout d'abord. Mais le hic... qui a une poche ? Bien entendu, personne... Janine a sorti son K-way et nous avons mis les cèpes dedans. Pendant ce temps-là René téléphone à Josiane pour la prévenir et surtout pour qu'elle se procure des œufs.... Elle lui a répondu : j'ai pas le temps d'en "pondre" autant... Fort heureusement j'ai compris la situation et proposé d'aller chercher ceux que j'avais à la maison (mes poules sont généreuses en ce moment) et je suis rentrée les chercher pendant que le groupe s'affairait à installer tables, nettoyer les cèpes, mettre le couvert, etc... J'ai eu l'idée pour accompagner ce festin d'y ajouter quelques boites de foie [gras], d'autres ont apporté du pâté, de "bonnes" bouteilles, des noix, et nous avons mis tout cela en commun dans une très très bonne ambiance.

Que c'est bon pour le moral! Nous étions tous joyeux pas comme tu peux l'imaginer car nous avons bu avec "modération"...
Donc nous avons bien repris tous nos calories que nous avions perdues pendant la marche.
Les 42 photos de Francine.

dimanche 11 octobre 2009

Lac d'Aule sous la pluie

Nous voici au parking de Bious-Oumette, avant les derniers lacets de la route qui mène au barrage de Bious-Artigue, au-dessus de Gabas (Laruns). Les nuages ne m'ont pas laissé le temps de saisir le sommet du Pic du midi d'Ossau! Notre objectif est de monter au Pic de Gaziès en passant par le lac d'Aule. Nous sommes 12.


Le sentier a tout de suite une forte pente en sous-bois au-dessus de l'arrec d'Aule. A la sortie du bois c'est un pâturage, moins pentu. Nous traversons le ruisseau. Le temps est menaçant mais agréable. Dans le paysage, les hêtres commencent à prendre les couleurs de l'automne. A mi-chemin du lac nous passons par la cabane d'Aule. Alors que la progression est aisée, agréable, nous arrivons dans une zone qui a dû subir une avalanche, un glissement de terrain: nous devons marcher en devers de pente sur un sol terreux, sans herbe et humide, sans que le sentier soit marqué. Les bâtons sont bien utiles! Un crachin arrive, suivi d'une pluie fine.



Le lac d'Aule, tout embué, a beaucoup de charme, mais pas question de s'asseoir sur l'herbe! Renonçant à monter au pic de Gazies, nous rebroussons chemin, inquiets pour la traversée de l'éboulis terreux que nous craignons encore plus glissant avec cette pluie... Avec les conseils de Guy et moult précautions nous traversons avec soulagement cette épreuve!


Il est encore tôt, mais nous profitons de la cabane d'Aule pour notre casse-croûte, qui assis, qui debout, à l'intérieur dans la pénombre ou sur le banc face à la vallée embrumée. Un berger y a séjourné cet été, divers objets laissés là en témoignent.


Faute de sieste allongés sur l'herbe, nous sommes bien vite redescendus par le même itinéraire qu'à l'aller... Le pluie a cessé. Allons voir au col de Portalet s'il fait beau...

Eh oui, bien sur! Des nuages versant nord, ciel bleu côté espagnol! Bon... Un verre ou une tasse de réconfort, et razzia dans les ventas!
Nettes ou embuées, les soixante photos sont dans l'album...

vendredi 9 octobre 2009

Bonne fête Mauries!


C'est désormais traditionnel, à l'occasion de la fête patronale de Mauries, le Comité des fêtes confie à Sandrine l'organisation d'une randonnée, avec des complices pour le ravitaillement. Elle connaît bien sa campagne pour s'y exercer en courant. C'est dire qu'elle mène rondement la rando - trop pour certains - sur un circuit chaque fois renouvelé, dans ces beaux paysages qui nous font revenir. Le soleil doré du matin était de la partie, le ravitaillement parfait, les 18 randonneurs (dont 4 du club) de bonne humeur.

Cliquez sur "Relief" ou sur IGN pour choisir d'autres modes d'affichage, faites promener votre souris sur la carte...
La vitesse moyenne (4,3 km/h) comprend les arrêts. Ce circuit fait 11.230 km (certains ont raccourci), avec environ 1/3 de montée (dénivelée env.200 m.), autant de descente et de plat.
Album photos plein écran: ici!
Petit diaporama: