Désormais, suivez nos activités sur Facebook. https://www.facebook.com/RandoTursan/

La Multi-rando de Samadet est reportée au Dimanche 25 juillet 2021 (à confirmer en fonction de la règlementation sanitaire).
Réservez la date!

samedi 13 septembre 2008

Ronde à Saint Loubouer

Première randonnée organisée par le comité des fêtes de Saint Loubouer, jointe à la deuxième Ronde du Tursan avec le Tursan'duro club, un club de motards pratiquant l'enduro. L'enduro est une "discipline" qui emprunte à peu près les mêmes itinéraires que nous, comme le VTT, le quads et la randonnée équestre. Techniquement, ces motards peuvent franchir certains obstacles qui nous sont difficiles, avec de l'élan, mais étant plus bruyants et laissant davantage de traces, notamment sur terrain humide, ils doivent s'autocensurer…

Il fallait les laisser partir devant, c'est donc avec un peu de retard que près de 60 marcheurs –un beau succès pour une première – dont une dizaine de notre club, ont franchi la porte Maubourguet pour traverser le bourg de Saint Loubouer. Le temps était frais, menaçant, une tenue de pluie prudente. Le ciel assombri au nord-ouest nous a valu un arc-en-ciel, suivi d'une éclaircie, puis d'une légère pluie en fin de parcours. Le terrain était globalement humide, mais pas boueux.

Nous avions emprunté une partie de ce circuit semaine dernière ou à d'autres occasions, en partant de Castelnau: le chemin de Lapinache, le chemin de Pateau, le lac de Maouhum, le coteau de Toumiou, le lac du Lescun et le quartier de Serres… Les organisateurs, profitant d'une belle piste en sous-bois, ont ouvert pour la circonstance un passage au lieu-dit Pateau, qui ramène à Tanlat en traversant des prairies et champs composant un très beau paysage vallonné, secret. Nous sommes aussi passés pour la première fois par le lac sur le Lescu, en contrebas du bourg de St Loubouer, dominé par l'église (ancienne abbaye). Ce chemin devient une rue, celle de la tour Maubourguet (13e ou 14e siècle). Fin de la ronde.

Si dans une ronde tout le monde se tient la main, cette fois les participants se sont dispersés. Le circuit étant balisé, les plus rapides ont filé! Vu le temps frais et humide, malgré la transpiration, le ravitaillement en eau à mi-parcours n'a guère arrêté les endurcis… Les 9,110 km de cet excellent circuit, avec une dénivelée de 289 mètres ont été parcourus par les plus rapides en environ 1h40.

Quelques photos

2 commentaires:

  1. Bonsoir
    Je trouve que vous avez un rythme de marche assez soutenu:avez vous le temps d'admirer ce qui vous entoure?Concernant les motos,quads et autres,ils ne sont pas trop les bienvenus sur les chemins.Ils nous les laissent dans des états lamentables:aussi ne faut-il pas s'étonner si de plus en plus de propriétaires ferment les accès.Même sur Compostelle ils sont présents et ce malgré les interdictions!Voici quelques pensées qui n'engagent que moi.Bonnes balades sous le soleil c'est à souhaiter.

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir Anne-Marie,
    Notre rythme est effectivement soutenu. J'arrive à regarder les paysages, les photographier et filmer, mais je dois ensuite rattraper mes compagnons de marche! Autant je peux avoir tendance à marcher vite, j'aime parfois ralentir, et j'aimerais que l'on s'arrête plus souvent quand ça vaut le coup... Mais ce n'est pas l'état d'esprit de tous!
    Les motos et quads, employés avec modération, participent à l'entretien des sentiers peu fréquentés. Parfois nous profitons de sentiers ouverts par leurs pilotes, et réciproquement. Nous sommes dans la campagne "profonde", les pratiquants ne sont pas des hordes nombreuses ni sauvages. Certains pratiquants, comme le président du club Tursan'duro sont des agriculteurs, ils sont donc conscients des effets de leur pratique.

    RépondreSupprimer