Prochaine Multi-rando de Samadet le lundi de Pâques 22 avril 2019.
Réservez la date!

dimanche 26 avril 2009

Pas de grasse matinée pour les braves!

Il a plu toute la nuit, les ondées se succèdent, c'est un temps à faire la grasse matinée! Pourtant nous voici onze amphibiens à Philondenx, avec Marie-Claire, qui faisait sa rentrée à domicile, et Guy, motivé pour revoir la maison de son enfance. La grange de cette maison a un rare mur en pisé.Vu le temps, peu de photos aujourd'hui, d'autant plus que nous avons suivi quasiment le même circuit de 11 km que l'an dernier. Seule nouveauté, l'extension très moderne à l'école "tremplin de la vie" de l'ancien élève Guy, dont il avait épuisé la bibliothèque.Quelques autres images dans ce film d'une minute:

dimanche 19 avril 2009

Samadet: Multirando édition 2009

7ème édition de la multirando du printemps à Samadet! Toujours autant de succès, si ce n'est de plus en plus. Une réussite grâce à une météo subitement clémente: 211 marcheurs, 193 VTTistes, 75 cavaliers dont 2 attelages, avec une augmentation notoire des vététistes, plus des participants qui ne se sont pas inscrits.

Il faut dire que ce succès est mérité! Les initiateurs et tous les bénévoles font un travail formidable. Pas d'esbroufe, mais l'essentiel: des chemins et sentiers pour une grande part inédits, patiemment et vaillamment tracés, ouverts, débroussaillés, entretenus et balisés. Beaucoup de sous-bois, de magnifiques points de vue, des paysages variés, en partie faciles, en partie sportifs. Pas de decorum, mais le décor naturel. Il faisait très beau, mais la pluie de la période nous a fait crapahuter dans des passages boueux. Par endroits, l'eau ruisselait dans le chemin. Bref, de quoi s'amuser comme des gamins!Nous avions le choix entre 9, 16 ou 22 km traversant le Gabas en direction de Bats et Urgons. Au vu de la difficulté, votre serviteur a opté pour 16 km, laissant le plus long circuit à plus jeunes ou plus téméraires... Le circuit de 9 km se limitait au coteau qui longe le Gabas côté Bats, offrant de belles vues sur le bourg de Samadet ensoleillé à la faveur de quelques éclaircies dans la forêt à flanc de coteau. Après le premier ravitaillement il plongeait vers le moulin-neuf de Bats avant de remonter vers Samadet par St Julien .

Les deux autres circuits prolongeait vers Urgons par l'ancienne ligne de tram, passant le long du lac, sur la digue, puis montant par le bois des Trouns au village où nous attendait un autre ravitaillement. La boucle de 22 km prolongeait par le quartier du Bourdalat, traversant notamment le bois de la fameuse réserve de chasse d'Urgons, puis revenait par le chemin de Las Grabes dégagé des très nombreux pins qui le jonchaient après la tempête Klauss. La boucle de 16 km quittait le bourg en descendant la côte de "Mamou", remontait vers Paluet avant de rejoindre la grande boucle pour redescendre dans la vallée du Gabas dans les bois en forte pente, en suivant les sentiers qui slaloment entre les arbres (et leurs racines), ravins et autres reliefs, terrain de jeu des amateurs d'enduro et de quad.
A la passerelle du Moulin-neuf nous attendait le dernier ravitaillement. Là quelques VTTistes partageaient un bout de notre circuit.
Après la traversée de la vallée du Gabas nous remontions vers Samadet par les bois et l'ancienne église de St Julien et les bois de Clacazaou maintes fois traversés, mais avec encore un nouveau tracé! De retour au bourg, les premiers cavaliers nous rattrapaient après leurs 20 ou 30 km. Vraiment, quel boulot pour ces 3 boucles pédestres, 3 VTT (20,35 et 45 km) et 2 équestres! Et l'accueil, le repas qui a suivi (275 convives)...
Vivement la prochaine édition!
Les marcheurs occasionnels qui ont apprécié ces parcours sont invités à nous rejoindre. Bienvenue au club!

Quelques images supplémentaires dans l'album du jour, avec les photos prises par Evelyne lors du balisage le jeudi précédent, puis à l'arrivée.
De nombreux randonneurs gymnastes et bénévoles sont aussi donneurs de sang. L'Amicale des donneurs a voulu profiter de ce rassemblement de personnes de bonne volonté pour faire du prosélytisme pour cette juste et bonne cause. Pour être informé, pour être invité, c'est ici ou .





Erratum: Google nomme le lac de Bats-Urgons "lac du Peyrot". Le véritable lac du Peyrot est à Vielle-Tursan!

Afficher Samadet: multirando 2009 sur une carte plus grande

lundi 13 avril 2009

Quand l'apétit va... ça marche!

Belle omelette avec trois douzaines... de convives en ce lundi de Pâques à l'Auberge de l'Eyre à Arboucave! Renforcés par une dizaine de Tour'hist(s) du Vic-Bilh, les participants étaient ils motivés pour éliminer les calories du gigot d'agneau et des oeufs en chocolat? Plutôt par un bon moment de convivialité autour d'une bonne table devant l'omelette pascale et tout un repas complet... à dix heures du matin!La petite randonnée par un temps clément, prétexte à ce rassemblement, si elle n'a pas suffi à nous mettre en appétit, ne nous l'a pas coupé non plus! Le circuit avait été choisi facile et court. Arboucave étant une bastide, construite en vallée du Gabas, nous avons commencé par monter la côte du Mastroquet pour atteindre le plateau des anciennes landes. Les champs de maïs sont labourés, en attendant le moment propice aux semailles. En arrière-plan, les hauteurs de Malaussanne et de Mant sont cette année colorés de champs de colza jaunes, en pleine floraison. Cette culture, nouvelle par ici, a gagné du terrain cette année et apporte de la variété au paysage.C'est à midi que nous sommes ... sortis de table!D'autres photos dans l'album du jour.

dimanche 5 avril 2009

Soum de Counée, Barsaut (ou Bersaut)

Les absents ont loupé une belle balade: nous n'étions que six avec notre guide (sportif, culturel et spirituel) de montagne. Départ au-dessus de la chapelle de Houndas (850 m.) à Bilhères. Temps calme toute la journée, dans les nuages la matinée.
En ces premiers jours de printemps on s'attend à respirer le parfum fleuri de "fraîcheur printanière" dans un paysage vert tendre... Mais le parfum de la montagne était légèrement âcre, cendre mouillée! Dans les pâturages traversés, les ronces, la fougère et l'herbe séchées par l'hiver ont été soumises à l'ancestral écobuage. Pyrénées pourrait signifier "montagnes en feu" (du grec ancien πῦρ pŷr, feu). La montée, donc, dans un terrain en partie calciné et dans le brouillard a été tout de même agréable sur un terrain sec, en évitant quelques plaques de neige restées dans les zones ombragées. Nous aurions rencontré davantage de neige sur les versants nord. Ça et là, quelques fleurs...
Après avoir pris la pose au Soum de Counée (1361 m.), passant par le col de la Hount barrade (fontaine ou source fermée), nous avons atteint le Barsaut (1368 m.), extrémité de la crête qui va jusqu'au Pic d'Escurets. Là nous avons pris notre temps pour pique-niquer, puis guetter quelques trouées dans les nuages. Images fugaces mais magiques.En descendant les éclaircies se sont élargies, nous permettant de mieux profiter du paysage. Le panorama sur la vallée d'Ossau, Bielle, Bihère et le plateau du Bénou est splendide depuis le site des cromlechs de lous Couraous. édifiés à l'âge de bronze (2500 à 1000 ans av.JC.) comme monuments funéraires. Ils auraient été utilisés jusqu'à la conquête romaine. L'hypothèse de la représentation d'étoiles a été émise... Ces cercles de pierres dressées, mesurent ici de 4 à 6 m. de diamètre, sur un promontoire bénéficiant d'une belle vue, propice à la méditation...
Bien qu'ayant pris tout notre temps, c'est tôt que nous avons retrouvé nos voitures. Nous nous sommes donc arrêtés dans la vallée pour prendre un chocolat chaud qui nous a donné notre plus grosse suée de la journée!
Jetez donc un œil sur les autres photos...