Prochaine Multi-rando de Samadet le dimanche 22 avril 2018.
Réservez la date!

dimanche 20 décembre 2009

Larrivière Saint-Savin




8h30, le soleil se lève à Larrivière à côté du pont qui franchit l'Adour, face à l'église de Grenade. Mais le soleil ne réchauffera pas le village tout de suite car il est à l'ombre du coteau qui longe le fleuve. C'est en montant ce coteau orienté au nord que nous nous réchauffons vite. Ça et là subsistent quelques plaques de la neige tombée quelques jours plus tôt. Ce sera notre seule montée aujourd'hui.

Sur le plateau, le soleil rasant dore d'abord la cime des arbres, puis nos visages... Nos regards, comme le soleil, entre par un grand portail ouvert sur un parc et la grande maison Durrieu.

Nous marchons sur de petites routes vicinales face au soleil, un gendarme passe et repasse comme s'il nous surveillait, nous traversons un petit bois encore en vrac depuis la tempête Klaus, un chemin de terre, puis nous dirigeons vers Saint-Savin. Roger nous demande si nous voulons faire un petit crochet pour voir les vestiges d'un camp romain: Eh, bien sûr que oui! Un champ enherbé, presque rectangulaire, est entouré de bois. Il est situé tout au bord du plateau, comme un promontoire au-dessus de l'Adour, entouré de bois. Dans ce bois, du moins sur un ou deux côtés, s'élève un grand talus sur lequel les arbres ont poussé.

Y a t'il eu des fouilles? La carte IGN indique un camp romain, tandis que Wikipedia, indique "Le camp de Thun : castrum avec motte castrale et rempart de terre bordée de ravins ". Pourquoi pas romain et médiéval, successivement?

Il aurait pu y avoir un château, ensuite, à côté?Sinon comment expliquer la chapelle voisine, reliquat de l'oratoire de Saint Savin?



Nous revoyons donc la chapelle "Notre Dame du Rugby". Dans cette chapelle de nombreux maillots de clubs de France, mais aussi de l'étranger sont visibles, protégés dans des vitrines. De nombreux souvenirs et trophées sont laissés sur place par des joueurs et des équipes de toute la France. René, grand amateur de rugby devant l'éternel, appuyé sur l'autel, semble lire les écritures saintes...


De ce promontoire, à travers les branchages dénudés, nous apercevons l'Adour, tout en bas, le Marsan, jusqu'à Haut-Mauco... En descendant la côte particulièrement raide on redécouvre Larrivière sous le soleil, ses belles maisons...

Très haut dans un arbre est accroché un grand nid de frelons, probablement frelons asiatiques...

Avant de rentrer, on pose pour une photo de groupe devant l'Adour et le pont: nous sommes 17. Exceptionnellement davantage d'hommes que de femmes!


Les 54 photos plein écran en cliquant ici!


Afficher Larrivière 10,6 km sur une carte plus grande

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire