Prochaine Multi-rando de Samadet le dimanche 22 avril 2018.
Réservez la date!

samedi 5 décembre 2009

Rando du téléthon à Castelnau-Tursan

Si, pour le Téléthon des clubs de randonnée pédestre organisent des manifestations publiques, nous avons participé aux initiatives d'autres associations du Tursan: on marchait en même temps à Eugénie les bains, à Samadet et à Castelnau-Tursan. Le "reporter" de RandoTursan que je suis a limité les frais de déplacement en allant au plus près, à Castelnau.
Le programme était particulièrement complet: circuits pour marcheurs, pour VTT, pour moto enduro, pour mini-moto, pour quads, pour chevaux, le tout quasiment sans macadam, mais avec du relief! Et puis deux repas dont celui du soir avec la chorale Récréation de Lacajunte. Le tout organisé par le Comité des fêtes, le club de retraités, l'ACCA et Tursan'duro (enduro moto). Qualité d'accueil de de circuits garantie, succès assuré: près de 80 motards, 25 marcheurs, 17 cavaliers, une douzaine de VTT... 


Échauffement en partant par la route descendant dans la vallée de l'Escoulis, puis première montée à Labesque dans un vieux chemin en sous-bois, les jambes écartées de chaque côté d'un sillon creusé par des deux-roues. Nous croisons des VTTistes. La première glissade dans la boue s'est produite plus loin, dans la descente vers le lac de Maouhum, sur un chemin en sous-bois, plutôt boueux. Ce ne sera pas la dernière... Au niveau (qui est bas) du lac collinaire, les cavaliers sont arrivés au trot juste derrière nous. Heureusement qu'ils n'étaient pas passés avant nous sur ce chemin: il y aurait eu encore plus de boue! Enfin, on dit ça, mais on aime bien patauger...


Un long épisode nous a permis de sécher les chaussures sur le chemin qui longe le Bas en fond de vallée, passant par le moulin de Castenau, dominé par le village d'Urgons gentiment éclairé par ce soleil hivernal. Il fallait maintenant monter la côte de Mané, aussi ardue que les autres, avec la même terre argileuse qui a tendance à coller aux chaussures, mais ici avec des affleurements de pierre calcaire qui drainent l'eau et accrochent les crampons. Arrivés au pied de la motte féodale, Joëlle, qui menait cette randonnée, a proposé le choix à chacun: les personnes fatiguées ou pressées regagnent directement le bourg, les autres continuent...


Continuons à travers des prés en descendant, puis en montant, par le "Fiocq" et le "Fit", re-descente, re-montée dans les vignes du "Brac", chemin de Jaudet. Cette fois, ce sont des motards qui arrivent derrière nous sur le chemin jute quand nous le quittons... enfin... sauf un grupetto féminin légèrement éclaboussé, mais pas trop fâché!



On nous avait annoncé qu'une corde avait été placée en guise de main courante pour sécuriser la descente du raidillon au-dessus du lac de Lannepoudenx... Malgré deux cordes, nous avons eu le plaisir d'assister à quelques glissades, amorties par le tapis de feuilles cachant le sol. Si certaines avançaient à reculons, ce n'était pas par peur du vide, non, non, mais pour descendre en rappel, comme les alpinistes!
Il nous restait à regagner l'arrivée au bourg. Oui, re-gagner, en montant par l'ancien chemin qui menait vers Saint-Loubouer, bien raide, en sous-bois, bien boueux... et emprunté par deux motards dont un qui, en voulant ralentir pour nous épargner a calé, puis fait patiner sa roue en redémarrant... Arrivés en haut fourbus mais contents, nous avons vu que nous n'étions pas les plus sales: des motos et surtout des quads, des combinaisons et casques recouverts de boue...


Ce sera un excellent souvenir. Merci et bravo aux organisateurs.
Les 80 photos plein écran sont dans l'album.
Et maintenant, le film: 


Afficher Castelnau-Tursan Téléthon 2009 sur une carte plus grande

2 commentaires:

  1. Eh bien quelle gadoue!!!Je vois que votre terre est aussi "amoureuse" que celle de nos vignes.Et c'est fatigant de marcher avec des paquets sous les godasses.J'espère qu'un bon réconfort vous attendait au bout.Pour le blog de l'asso j'ai finalement mis l'agenda dans la page d'écriture car dans mes colonnes il était tout riquiqui et peu lisible.Je vous souhaite à toutes et tous de très bonnes fêtes de fin d'année.Refaites le plein d'énergie pour revenir en forme!Amicalement.

    RépondreSupprimer
  2. Marcher dans la boue, dans les flaques d'eau, comme dans la neige, ce peut être un jeu, un plaisir d'enfant... que nous sommes un peu restés!

    RépondreSupprimer