Prochaine Multi-rando de Samadet le dimanche 22 avril 2018.
Réservez la date!

dimanche 25 novembre 2007

Samadet

Trente cinq partants ce dimanche! La crème (des randonneurs) monte en Chantilly, sans fouet! Notre club prend de l'ampleur, et de la légèreté, en rajeunissant avec l'arrivée d'un groupe de jeunes femmes!

René, notre "Guide Suprême", nous a encore concocté un circuit partiellement inédit.
Après la perspective sur le bourg depuis le chemin Calaout, direction la fontaine sainte Rose que plusieurs marcheurs ne connaissaient que de réputation.
Descente vers la ruine de l'ancien moulin à eau, puis remontée vers le bourg par l'ancien chemin qui y montait tout droit. Actuellement on a tendance à redresser les virages, mais à une époque, au contraire, nos aïeux ont adouci les pentes pour les véhicules poussifs en zigzaguant!
Arrivés à la pointe du bourg, nous l'avons contourné par le chemin périphérique qui nous a permis de découvrir le "côté jardin" de l'ancien hôtel (18e) du baron abbé de Roquépine, fondateur de la faïencerie de Samadet en 1732. Peu d'entre nous le connaissaient ainsi, avec deux tours… Plus récemment, ce magnifique bâtiment a servi d'école, puis de musée de la faïence jusqu'au déménagement route d'Hagetmau.
Le bois de St Julien est un haut lieu d'habitat de renards: les terriers se touchent! Mais il faut se garder des ronces…
Le sentier qui borde le Gabas est très agréable, bien nettoyé. Pour une photo sur la passerelle qui mène au moulin de Bats, tous les randonneurs n'ont pas osé poser, peu rassurés par les balancements…
Passage par Pédelaïl, Berdoule, un coup d'œil à la grande maison Duvignau (à vendre?).
Du camp romain, nous n'avons vu et parcouru que le fossé, mais il donne une idée de son étendue... Avant le retour place de la faïencerie en passant par Clacazaou.

C'était une randonnée de 10,5 km. et une dénivelée (somme des montées) de 230 m.
Partis avec une belle gelée blanche, le soleil nous a accompagné. Belle matinée d'hiver.
Bipèdes ravis, mis en appétit pour le rôti dominical!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire